Que veut dire la carbonisation des parquets bambou ?

Le bambou carbonisé est un type de revêtement de sol populaire qui est largement mal compris.  Le mot «carbone» peut évoquer des visions de revêtement de sol en bambou dur comme du roc. Cependant, la carbonisation n’a absolument rien à voir avec la qualité du matériel en question.

Voici quelques faits à savoir sur le processus de carbonisation des parquets en bambou qui vous aident à mieux comprendre le processus et ses conséquences plutôt que de vous fier aux rumeurs.

Parquet en Bambou – Ecoligne Bambou

La carbonisation des parquets en bambou concerne la couleur et non la dureté

Oui, le mot « carbone » implique la dureté et la longévité. Après tout, le carbone est l’élément le plus ancien sur terre. La technologie de fibre de carbone fait des créations incroyablement fortes, formant même le fuselage pour Boeing Dreamliners.

Sauf pour un petit détail: la carbonisation n’a rien à voir avec la dureté. Au lieu de cela, le bambou est carbonisé pour donner au bambou une couleur profonde, riche et foncée, tout comme le processus de coloration du bois.

Le bambou carbonisé aide à imiter le bois dur

Le bambou, dans son état naturel, a une belle couleur claire semblable à la paille.

Bien que de nombreux propriétaires désirent certaines propriétés du bambou concernant le fait qu’il est considéré comme un matériau «vert», puisqu’il s’agit d’une herbe et non d’un bois, ils ne sentent pas que cette couleur convient à leur maison. Ainsi, le parquet en bambou carbonisé a une couleur plus foncée qui ressemble plus au parquet en bois dur souillé. En plus, cette couleur foncée peut être finement régulée pour la rendre plus sombre ou plus claire.

Lorsque vous tachez un parquet en bois franc, vous introduisez des pigments dans la structure cellulaire et poreuse du bois. La tache sur le bois finit par s’éclaircir. La circulation piétonnière et surtout les rayons UV du soleil accélèrent le changement de couleur des taches. Cela dit, carboniser le bambou est encore plus interne, en changeant le matériau lui-même. C’est une méthode intensive en chaleur (cuisson à la vapeur) qui travaille profondément sur les «sucres» dans le bambou.

Le processus de caramélisation du sucre est similaire. De cette façon, le sucre blanc devient brun sous l’application de la chaleur. Moins de chaleur fait pour une couleur plus claire tendant vers le miel et plus de chaleur équivaut à obtenir un brun foncé.

La carbonisation rend le bambou plus doux

Le revêtement de sol en bambou soumis au processus de carbonisation est environ 1/3 plus doux que le bambou ordinaire. La carbonisation affaiblit le matériau mais pas dans le mauvais sens du terme. Elle le rend plus souple et augmente sa capacité à absorber l’eau. La surface est traitée avec la finition d’oxyde d’aluminium, une méthode qui est coutumière pour de nombreux revêtements de sols. Ainsi, le bambou carbonisé peut résister à l’usure normale.

Laisser un commentaire