LE BAMBOU

21mai 2014

photo 7

 

BAMBOU, L’HERBE D’ACIER !

Originaire d’Asie, le bambou est une herbe géante apparue il y a 200 millions d’années, à l’époque des dinosaures … Fantaisiste ou non, l’étymologie de son nom est pour le moins poétique. D’origine malaise, sa dénomination serait liée à ses propriétés physiques : en cas de combustion, l’air présent dans les cannes chauffe, se dilate et cause l’explosion des entre noeuds avec bruit similaire à  » BAM ! « . Ensuite, en s’échappant, l’air souffle  » bouhhh « .

D’UN POINT DE VUE BOTANIQUE

A la fois flexible et résistant, le bambou appartient à la famille des graminées ( tout comme le maïs, le riz, les céréales…), plus spécifiquement les graminées à tige ligneuse appelées Poacées. Dans le monde , on recense environ 2300 espèces de bambou appartenant à 75 genres.

Peu exigeant, il manifeste des grandes qualités d’adaptation environnementale. IL peut se développer sur une vaste gamme de sols, qu’ils soient pauvres en matières organiques ou riches en minéraux. Pour grandir, il nécessite ensoleillement et humidité, mais supporte néanmoins des conditions d’humidité très diverses ( inondations, moussons, etc).

Dès lors, son aire de répartition est vaste : il pousse aujourd’hui de manière sauvage dans les zones tropicales, sub-tropicales, et tempérées de toutes les régions du monde, à l’exception de l’Europe et de l’Asie occidentale. Et il ne craint pas l’altitude puisqu’on le retrouve jusqu’à 3000 mètres d’altitude dans les forêts tropicales !

DES USAGES QUI SE DÉCLINENT À L’INFINI… OU PRESQUE

Cette  » simple » herbe a de quoi faire pâlir de jalousie nos chênes et hêtres ! Souple, résistant à la traction, dure, écologique, renouvelable rapidement, se travaillant facilement, le bambou est utilisé en Chine et en Asie depuis des millénaires.
De l’alimentaire à la construction, en passant par le textile et le mobilier, le bambou a aujourd’hui plus de 1500 utilisations connues. A tel point que les économistes estiment que la moitié des habitants de la planète bénéficie d’une part des recettes générées par l’exploitation commerciales du bambou, ou tout simplement de son utilisation en tant qu’aliment.

UNE HERBE QUI POUSSE PLUS VITE QUE SON OMBRE !

Outre cette polyvalence d’usages, le bambou possède un avantage redoutable pour une exploitation commerciale : sa croissance rapide. En moyenne , il pousse de 75 à 400 mm par jour , mais certaines espèces atteignent le record de … un mètre (Phyllostachys edulis au Japon). Dès lors, la tige de bambou peut atteindre 40 mètres en 3 ou 4 mois, et arrive à maturité en 4 ou 5 ans. Ensuite, l’exploitation commerciale de ces espèces peut commencer au rythme d’une récolte tous les 2 ans, parfois jusqu’à l’âge respectable de 120 ans. On estime que sur cette durée, le bambou pourra fournir jusqu’à 45 kilomètres de perche utile ( commercialement parlant).

Associées à ses étonnantes propriétés physiques, ces qualités en font une veritable ressource renouvelable, et donc un matériau d’avenir … à condition que cette exploitation reste raisonnable !

21mai 2014

Depuis 2009, de la récolte à la distribution, nous agissons directement sur la fabrication et la qualité de nos parquets et terrasses. Nos produits, fabriqués à partir de bambou rapidement renouvelable, offrent une belle alternative aux bois traditionnels et précieux de la forêt primaire.

DURABLE

Respectueux de l’environnement, nous contribuons à la réduction des pollutions qui conduisent au changement climatique. Nos parquets et terrasses en bambou sont certifiés neutres en émission de CO2.

RENOUVELABLE

Le bambou est une graminée dont la croissance est la plus rapide au monde, il peut atteindre 40 mètres en seulement 3 à 4 mois. La récolte ne commence une fois sa maturité atteinte, soit entre 5 et 6 ans. Certains bambous produisent jusqu’à 120 ans, ce qui permet de récolter 45 kilomètres de cannes. Sa capacité à se régénérer seul en fait une ressource naturelle inépuisable.

DURETÉ & RÉSISTANCE

Le bambou est 30% plus dur que le chêne, cette matière naturelle très résistante trouve naturellement sa place dans toutes les pièces d’habitation et dans les commerces, quelles que soient les conditions d’utilisation. Le bambou offre une résistance à la traction supérieure aux autres fibres telles que le bois ou l’acier.

STABILITÉ

Le bambou a un indice très bas de contraction et de dilatation, ce qui lui donne une très grande stabilité (50% supérieure à celle du chêne).

SAIN

En tant que produits naturels, les parquets Ecoligne BAMBOU sont antistatiques et anti allergéniques.

BEAUTÉ NATURELLE

Inspirés par la nature, les parquets et terrasses Ecoligne BAMBOU ne répondent pas simplement à un choix écologique mais aussi à un style, à une esthétique séduisante qui magnifie votre environnement intérieur ou extérieur. Une beauté naturelle qui s’intégre parfaitement aux différentes ambiances décoratives.

QUALITÉ GARANTIE

Les parquets & terrasses Ecoligne BAMBOU sont de grande qualité, ils sont garantis 10 ans.

21juin 2012


Capture d’écran 2013-05-30 à 16.24.59

COMMENT LA CANNE DE BAMBOU DEVIENT-ELLE PARQUET ?

Bien qu’appartenant à la famille des graminées, le bambou n’en possède pas moins toutes les caractéristiques d’un arbre :

  • Des racines : pour le bambou elles s’appellent «rhizomes»
  • Un tronc : tige ou canne pour le bambou
  • Des branches et un feuillage : appelé «chaume», il s’agit de l’ensemble des tiges aériennes et des feuilles du bambou.

Grâce à sa croissance particulière et à la structure spécifique de ses cellules, les propriétés du bambou sont très semblables, et même supérieures, à celles des bois durs. D’où son utilisation pour la construction et pour les parquets.

QUAND LE CHAUME DEVIENT PARQUET DE BAMBOU

C’est la partie « chaume » du bambou qui est utilisée pour fabriquer les lames de parquet. Le processus de fabrication comprend plusieurs opérations dont la première consiste à transformer la tige récoltée en lattes, en la sciant dans le sens longitudinal (sens des fibres). Ces lames sont ensuite traitées pour prévenir les attaques de champignons et d’insectes, et éventuellement « carbonisées », ce qui leur confère une couleur plus foncée, voire brune.

Indispensable, l’étape suivante du séchage permet de faire baisser le taux d’humidité, pour éviter ainsi tout « mouvement » du bambou après la pose.

Enfin, la dernière grande opération consiste à assembler les lames et à les coller à haute température et haute pression, soit face-à-face (plainpressed), soit en chant-à-chant (sidepressed).

04avr 2010

quelques-chiffres-sur-le-bambou

 

Quelques chiffres intéressants ou étonnants sur le bambou :

  • Plus de 2 milliards de terriens l’utilisent quotidiennement (nourriture, construction, artisanat, etc)
  • 1 milliard de personnes vivent dans une maison en bambou (mais ce n’est pas vraiment de ce côté de la planète … pas encore en tout cas !)
  • 1 mètre par jour : c’est la vitesse de croissance de certains types de bambou
  • Env. 30 % plus dur que le chêne, bien qu’il soit répertorié comme une « herbe » ou graminée
  • 8 fois plus résistant à la traction que le bois, d’où son joli surnom d’ « herbe d’acier »
  • 1300 espèces différentes de bambou, et à travers tous les continents

Et on termine sur une note poétique : certaines espèces ne connaîtraient qu’une floraison tous les 100 ans … De quoi laisser rêveur non ?

31mar 2010

resistance-durete-bambou

 

Vous savez déjà que le bambou est 100% écologique. Mais il possède bien d’autres qualités qui en font un parquet (presque !) idéal. Par exemple, savez-vous que :

  • Le bambou est 27% plus dur que le chêne ?
  • Le bambou offre une résistance à la traction de 40kp/mm² ? Ce qui en soi n’évoque pas grand-chose, mais c’est supérieur aux autres fibres telles que le bois (5kp/mm²) ou même l’acier qui s’emploie dans la construction (37kp/mm²).

De quoi justifier largement le surnom du bambou : « herbe d’acier » ! Ce surnom est également lié à ses incroyables propriétés naturelles : il plie, mais ne se rompt jamais. En Asie, c’est un matériau omniprésent dans le bâtiment et la construction.

Et plus fort encore (il n’en finit pas de nous épater ce bambou !) : il a un indice très bas de contraction et de dilatation à la chaleur. Ce qui lui donne une très grande stabilité … 50% supérieure à celle du chêne !

Dès lors, en Occident, le parquet en bambou est conseillé pour sa dureté et sa résistance, particulièrement lorsqu’il s’agit de couvrir des sols à usage intensif comme les boutiques, salles de sport, les salles de danse, ou autres lieux soumis à des passages fréquents.

Et pour votre séjour, cela vous dit un parquet en « herbe d’acier » ?

29mar 2010

la-bambou-attitude-debarque

Dès 2004, le bambou a fait une entrée discrète sur le marché occidental pour des usages parfois surprenants ! Par exemple,Aesus, fabricant d’ordinateurs, propose un PC dont la coque, le pavé tactile et le repose-poignet sont réalisés en bambou : nom de code : U6V Bambou.

Au quotidien, c’est la vaisselle qui a adopté la tendance bambou : saladiers, plats, assiettes en bambou lasuré, ont séduit des enseignes telles qu’Ikea ou Habitat. Une vaisselle écolo et incassable, c’est un peu la révolution à la maison !

Effet de mode ou tendance de fond, l’avenir nous le dira. Mais en tout cas dans le domaine de la construction, le bambou multiplie ses utilisations en Occident : du parquet au store, en passant par la structure ou même la maison complète en bambou comme sur Bambou Habitat.

C’est indéniable, grâce à ses qualités intrinsèques et écologiques,  le matériau bambou constitue une alternative très attractive aux matériaux traditionnels, comme dans le cas du parquet bambou.

Affaire à suivre donc …

 

 

21mar 2010

 

foret bambou

 

Quand on vous dit que le bambou est un matériau 100% écologique, ce n’est pas une blague !

Si vous n’êtes pas encore devenu un adepte du parquet en bambou, voici 3 arguments écologiques qui peuvent vous faire réfléchir :

  • L’utilisation du bambou contribue à la lutte contre la déforestation
    Tout simplement pour 2 raisons : le bambou se récolte tous les 5 ans, alors qu’un arbre d’une essence traditionnelle se récolte entre 10 et 100 ans. Et en outre, il se régénère seul sans devoir être replanté. Donc, en choisissant un parquet en bambou, vous contribuez de manière indirecte à une gestion forestière saine et soutenue.
  • Les pandas conservent leur source de nourriture
    Grands consommateurs de bambous, les pandas ne sont pas menacés par l’exploitation des parquets en bambou vendus par Ecoligne-Bambou. En effet, la variété de bambou utilisée pour fabriquer nos parquets n’est pas celle dont ils se nourrissent : ils préfèrent une autre variété de taille plus basse.
  • Les émissions de formaldéhyde de nos produits sont en dessous des seuils exigés par les normes européennes les plus strictes.
    Le formaldéhyde est un gaz incolore qui est émis principalement par les produits ménagers et tous matériaux de construction. A titre d’exemple, les colles, les vernis, le bois, certains chauffages, les ordinateurs, les matériaux isolants, les revêtements de sol… émettent des formaldéhydes.Afin de lutter contre les effets nocifs de ce gaz, des normes ont été mises en place afin de protéger les utilisateurs. La norme la plus stricte à ce jour est la norme E1 qui correspond à 120 microgrammes par mètre cube dans une pièce.

 

Attention : tous les bambous ne sont pas exploités selon les mêmes normes que celles de Ecoligne Bambou. Nous garantissons une exploitation écologique pour nos parquets uniquement.

  • 1
  • 2