ON PARLE DE NOUS

19sept 2014

LE BAMBOU PARTOUT !

“Alternative durable au bois exotique, le bambou se rencontre dans tous les domaines de la décoration, indoor et outdoor. Il est considéré comme la solution écotendance dans l’aménagement intérieur, mais qu’en est-il pour les revêtements de terrasse et plages de piscine ? Tour d’horizon et conseils de pros.”

exterieurs-magazine1-2

Le bambou fait partie des graminées, mais il pousse aussi haut qu’un arbre et se révèle aussi dur qu’un bois de chêne. Autre atout, il se régénère beaucoup plus vite que les essences arborées, et ne nécessite ni engrais ni traitement phytosanitaires. Utilisé depuis des millénaires par les peuples asiatiques pour la construction, il commence à avoir véritablement le vent en poupe en Occident. Il constitue en effet la meilleure alternative aux bois exotiques, chers et de plus en plus rares. Son aspect régulier, lisse ou rainuré ne comporte pas de noeuds. Les lames sont stables et leur teinte identique à celle des bois couramment utilisés pour l’extérieur.

Le bambou offre donc des qualité esthétiques, écologiques et de durabilité qui font son succès.
Mais, si son emploi en plancher d’intérieur remporte tous les suffrages, au jardin, il concurrence encore peu les bois tropicaux, toujours considérés comme les plus durables et imputrescibles. Une certaine frilosité se remarque aussi chez les paysagistes qui, si le budget le permet, préfèrent souvent compter sur les bois exotiques pour les revêtements de terrasse soumis non seulement aux intempéries mais également aux taches diverses dans le coin repas. Nouveau, le plancher en bambou n’a en effet pas encore montré ses qualités sur le long terme…

Pour les plages de piscine, les interrogations sont encore plus nombreuses, car en plus de l’humidité, le chlore et les produits de traitement de l’eau sont d’éventuelles causes de détérioration.

exterieurs-magazine3-4

ALORS, POUR OU CONTRE LE BAMBOU AU JARDIN ?

“POUR” RÉPONDENT LES PROFESSIONNELS DE L’AMÉNAGEMENT,mais en respectant bien les consignes d’entretien dès la pose, puis régulièrement chaque année.

Notons qu’il existe également des lames en bambou composite, qui allient la robustesse du bambou à la facilité d’entretien de ce type de revêtement.

 

> Extrait de l’article paru dans EXTÉRIEURS DESIGN – NUMÉRO 38 – MARS/AVRIL 2014

12sept 2012

CÔTÉ SOLS

DES PARQUETS ULTRA-DURS

D’une dureté exceptionnelle, le bambou produits des parquets de qualité, moins onéreux que les modèles classiques, qui se déclinent en de nombreux aspects et coloris. Graminée à la croissance fulgurante, le bambou présente des qualités naturelles d’exception: dureté (supérieure à celle du chêne), stabilité dimensionnelle, résistance à la traction et à la décoloration.

PARQUETS : TROIS ASPECTS

Obtenue par sciage du tronc dans la longueur, les lamelles de bambou sont rabotées, puis chauffées en étuve. Elles sont ensuite pressées entre elles et collées sous haute pression. Trois types d’assemblage des lamelles déterminent la différence d’aspect.

•Le bambou “horizontal” : les lamelles sont pressées à l’horizontale et les noeuds des cannes sont visibles tous les 15 à 20cm.

• Le bambou “vertical” : les lamelles sont assemblées verticalement; la partie visible, leur chant, donne naissance à un dessin caractérisé par de fines lignes étroites. Les noeuds ne sont pas visibles.
• Le bambou “densifié” : les parquets sont deux fois plus durs et résistant, et présentent un aspect veiné. Ils sont réalisés à partir de “cordes de bambou” compressées.

 

COUP DE BAMBOU DANS LA MAISON

MASSIF OU CONTRECOLLÉ

En version massif, l’épaisseur des lames varie de 10 à 15mn pour des largeurs comprises entre 9,6 et 15,5cm (Parquet massif standard Ecoligne BAMBOU), et des longueurs allant jusqu’à 192cm (Ecoligne BAMBOU).

POSES ET FINITIONS

Les parquets en bambou se posent et se traitent comme des parquets classiques : collés, cloués ou en pose flottante (avec une sous-couche isolante). Côté finition, la gamme est large. Les parquets bruts laissent le choix (huile ou vernis teinté ou incolore). D’autres produits sont pré-finis en usine : huilés et brossés, ou bien vitrifiés en mat, satiné ou brillant. Le prix est de 30 à 75€ le m2 selon la qualité et la finition.

RESSOURCE RENOUVELABLE

À croissance rapide (jusqu’à 50cm par jour ! dans des conditions climatiques certes favorables), le bambou peut atteindre de 35 à 40 mètres de haut en quelques mois, sans pesticides ou engrais. Après avoir été récolté, il se régénère naturellement au bout de 4 à 5 ans, tandis qu’il faut 10 ans pour le pin et 50 ans pour le chêne… De plus, il libère 35% de plus d’oxygène qu’un arbre à feuilles caduques, et ses racines (des rhizomes qui poussent sur 60cm de profondeur) limitent l’érosion des sols (talus, berges…). Voilà donc un champion de l’écologie toute catégorie et, surtout, une ressource rapidement renouvelable !”

MAISON & TRAVAUX – N°243 – SEPTEMBRE 2012

30mai 2012

Numériser-14“De la décoration aux matériaux de construction, en passant par le textile, le bambou est aujourd’hui utilisé de multiples façons. Une des raisons de son succès tient à son image écologique. Mais derrière les étiquettes, serait-il moins vert qu’il n’y paraît? »

Sur le papier, le bambou présente de nombreux avantages en matière environnementale. De la famille des graminées, ce végétal n’a besoin ni d’engrais, ni de beaucoup d’eau pour se développer. Pourtant, la croissance du bambou est extrêmement rapide et peut atteindre un mètre par jour. Une caractéristique qui permet de renouveler rapidement la ressourcer. A cette facilité de culture s’ajoutent les qualités de la plante pour l’absortion de CO2 et la libération d’oxygène, qui forment des rhizomes, sont également un rempart contre l’érosion des sols.

TRANSPORT & PRODUITS CHIMIQUES

Le bambou serait-il alors le premier de la classe en matière environnementale? Pas entièrement. La plupart de sa production reste située en Asie et en Amérique du Sud, bien que certaines espèces soient aujourd’hui bien adaptées aux terres européennes. Les émissions de CO2 liées à son acheminement sont donc à prendre en compte au moment du bilan carbone. Au-delà du transport, l’empreinte écologique du bambou varie surtout en fonction de l’utilisation qui en est faite. Dans le cas du textile fabriqué à partir de la plante, difficile de parler de produit vert. Apprécié pour sa douceur et ses qualités d’absorption et antibactériennes, ce tissu est obtenu à partir de la viscose du bambou. Pour pouvoir la travailler, celle-ci subit de nombreuses transformations, très gourmandes en produits chimiques (sulfure de carbone, acétone…). Un procédé de fabrication qui met à l’image nature souvent accolées à ces textiles.

 

LA GARANTIE DU LABEL FSC

Du coté de l’aménagement de la maison, il faudra se méfier des produits à base de bambou dont les colles émettent des formaldéhydes. Ces composés organiques volatiles (COV), peuvent être nuisibles pour la santé. Plus chers, certains modèles de vernis à base d’eau et de colle sans solvant, représentent une bonne alternative. Avant d’investir dans un parquet en bambou, la meilleure garantie pour un geste respectueux de l’environnement, est le choix du label FSC. Ce label international, dont la traduction française correspond à “Conseil de bonne gestion des forêts”, certifie l’exploitation durable des forêts. Crée à l’origine pour la gestion des arbres, ce label a été étendu depuis peu à la production du bambou. Si le bambou labellisé FSC reste rare, certains fabricants s’engagent désormais dans une démarche soucieuse de l’environnement.

C’est le cas de la société Ecoligne BAMBOU, qui propose du parquet labellisé en vente sur Internet et en provenance de Chine. “Au-delà de ce label, nous cherchons à évoluer vers la norme ISO 26000, qui suggère l’application d’une démarche de développement durable encore plus concrète, explique Thierry PREGALDINI, fondateur d’Ecoligne BAMBOU. Quant à notre production, elle n’affecte pas la vie des pandas, car nous utilisons une variété dont ils ne se nourrissent pas”.

Malgré quelques faux pas écologiques, le bambou, de par sa culture, demeure donc une ressource intéressante. Mais, comme ses cousins feuillus ou résineux, le bambou doit faire l’objet d’une production encadrée et durable. Une nécessité face aux risques de surexploitation de certaines forêts et une garantie pour la prise en compte des impacts de sa production sur l’environnement.”

CAPTIV MAGAZINE – JANVIER 2011
AUTEUR : SANDY PLAS

23nov 2010

Peu de billets en ce moment sur notre blog, mais cela ne veut pas dire que nous nous croisons les doigts ! Des nouveautés arrivent sur notre boutique, à découvrir très prochainement !
Et côté communication, nous sommes fiers de pouvoir annoncer qu’Ecoligne BAMBOU a été choisi par les animateurs de l’émission « C’est dans ma nature ». Diffusée sur France 3 Normandie chaque samedi matin, cette émission valorise les initiatives ou produits à la fois respectueux de l’environnement et design. Dans cette émission, vous pourrez voir le travail de pose d’un de nos parquets bambou, ainsi qu’une interview de Thierry PREGALDINI, Président de l’entreprise. La diffusion est prévue dans le courant du mois de janvier … On vous tient informés !

Emission C'est dans ma nature

10juil 2010

 

vivez natureLes parquets en bambou d’Ecoligne BAMBOU

Pour votre projet de renovation ou encore pour la construction d’une maison écolo, tablez sur les parquets en bamboo de la marque Ecoligne Bambou. Tout en étant écolo et résistants, ces revêtements de sol en bambou contribuent à rehausser l’esthétique du décor de vos pieces à vivre.

Samedi 10 juillet 2010, par Rédaction bio.

Les parquets en bambou d’Ecoligne Bambou, des revêtements de sol 100% écolo

Jeune marque contribuant à la protection de l’environnement et de l’écologie, Ecoligne Bambou fait du bambou un matériau de choix pour la fabrication de revêtements de sol de bonne qualité. L’utilisation du bambou à titre de matériau pour l’élaboration de parquets résulte de la découverte par l’un des fondateurs de la marque des qualités innombrables de ce vegetal. La marque Ecoligne Bambou est vulgarisée sur internet par la firme “ Ligne Bambou & co” à travers son site de vente en ligne http://www.parquet-bambou-flottant.com/.

Le bambou est une herbe qui pousse et grandit avec une très grande facilité. Il est repute plus dur que le chêne et l’érable. Les parquets en bamboo d’Ecoligne Bambou sont 100% à base de bamboo. Les modèles n’intègrent ni acides, ni resins ni autres elements chimiques de ce genre. Les revêtements de sol d’Ecoligne Bambou sont résistants, esthétiques et facile à entretenir. Les bambous utilises pour la conception de ces modèles proviennent des plantations de bambou gérées de manière durable.

 Les parquets en bambou d’Ecoligne Bambou, collections et usages

 La marque Ecoligne Bambou propose 3 gammes de revêtements de sol à savoir Massif, la gamme Contrecollé et la gamme Click. Le parquet Massif est proposé en coupe horizontale ou vertical, finition huilée ou vernissée. Vous aurez le choix entre les modèles teintés “naturel” ou “carbonise”. Proposé en compressé, à la manière d’un parquet stratifié, le parquet Click est facile à poser. Les modèles inclus dans la gamme sont également disponibles en finitions huilée ou vernissée. Les parquets de la gamme Contrecollé sont proposes en coupe horizontale, vertical, ou en compressé. Ils sont également disponibles en finition huilée ou vernissée.

Les parquets en bambou d’Ecoligne Bambou trouvent leur place dans toutes les pièces à vivre de votre maison.

Si vous utilisez un système de chauffage par le sol, le parquet Ecoligne Bambou est le revêtement de sol qu’il vous faut. En raison de sa grande résistance à l’humidité et aux moisissures, les parquets en bambou d’Ecoligne Bambou sont également excellents pour la sale de bains. Etant des modèles esthétiques, les parquets en bamboo D’Ecoligne Bambou sont à meme de rehausser le décor de votre sale de séjour, de votre sale à manger ou encore de votre cuisine. Ecoligne Bambou compte décrocher le label FSC pour ses parquets en bamboo d’ici 2011.