David Trubridge est diplômé d’architecture navale de l’université de Newcastle (GB), aujourd’hui c’est pourtant par le design de meubles et de luminaires qu’il se démarque. Il s’installe en Nouvelle Zélande à la suite d’un long voyage en yacht avec sa famille.

À l’origine du processus créatif de David Trubridge, ce n’est pas tant la fonction pratique de l’objet qui importe. Il cherche plutôt à communiquer, à raconter une histoire, ce qu’il trouve dans les montagnes, le désert et l’humanité.

En tant qu’artiste, il développe des formes et un vocabulaire à partir de ce qu’il voit et sent autour de lui. En tant que designer, il peut ensuite utiliser ces formes et ce vocabulaire pour construire avec. Il utilise également son savoir-faire artisanal pour accompagner le process de conception.

Art, artisanat et design sont un ensemble indivisible du processus créatif.

“On m’a appelé éco-designer car j’utilise simplement du bois ou du bambou. Mais je ne suis pas un éco-designer, et ce n’est pas l’usage du bois qui me le fait devenir. Je suis un designer qui se préoccupe des conséquences de ses actes, et de faire le bien des gens que je veux garder et chérir – ce qui est sûrement la base pour un « bon design ». Je ne crois pas en l’éco-design – le design est juste réussi ou non.”

Pour découvrir le site officiel du designer : cliquez-ici.

En tout les cas, chez Ecoligne Bambou, nous sommes sublimés par les lumières produites par ses objets en bambou. Inspirés par les contrées sauvages et la nature, les luminaires imaginés par David Trubridge sont conçus dans une démarche responsable : fabriqués à partir de bambou de plantations gérées durablement, coupés à l’aide de machines utilisant l’énergie hydroélectrique. La lampe est compactée à 2% de son volume final pour l’envoi, ce qui permet une réduction de la consommation de gaz carbonique lors du transport.

Un artiste à suivre !

Crédit photo : David Trubridge

Laisser un commentaire